18 janvier 2016

Petits gâteaux aux noix

J'ai préparé ces petits gâteaux aux noix pour mes paniers de Noël, mais vous pouvez les préparer pour n'importe quelle occasion et même en faire de plus gros.
Nous avons eu la chance de faire une bonne récolte de noix cette année, et moi qui n'appréciais que très moyennement la noix, j'ai appris à l'aimer avec le temps. Et c'est sans doute pourquoi dernièrement j'ai réalisé beaucoup de plat avec des noix, dont une galette des rois que j'ai trouvé délicieuse et qui changeait de la traditionnelle crème d'amande.
Pour Noël, je voulais de petits gâteaux à offrir mais autre que les classique sablés à la cannelle, je voulais quelques chose d'un peu plus gourmand et délicat. En tâtonnant un peu, j'ai réalisé cette recette qui m'a beaucoup plu, j'ai obtenu des gâteaux moelleux, parfumés et gros juste ce qu'il faut pour en faire 2 bouchées sans être écoeuré.
J'ai découvert il y a quelque temps, le sucre de coco que j'adore mais il est très cher et je l'utilise donc avec parcimonie. Dans certains gâteaux il a un réel intérêt et donne un petit goût différent et très agréable.
Le Rhum n'est sans doute pas indispensable mais il se marie à merveille avec les noix et donne un goût divin à ces petits gâteaux.

gateaux_noix


Recette
250g de noix
100g de bon chocolat blanc
150g de sucre (pour moi moitié cassonnade, moitié sucre de coco)
3 blancs d'oeufs (j'en ai mis 4 car c'était de petits oeufs)
1 cuillère à café de vanille en poudre ou les graines d'une gousse.
2 cuillères à soupe de rhum

gateaux_noix_2


Préchauffer le four à 180°C.
Dans un robot, mettre les noix et les pistoles de chocolat blanc et mixer quelques instant. Il faut que le snoix soient moulues mais qu'il reste quand même de petits morceaux.
Mélanger avec les sucres, la vanille et le rhum.
Monter les blancs en neige bien fermes et les incorporer au mélange aux noix.
Cuire dans des petites caissettes si c'est pour offrir ou sinon dans des moules à mini muffin en remplissant à moitié, 15mn à 180°C.
Il faudra cuire plus longtemps si vous faites des gateaux plus gros et adapter le temps de cuisson à votre four.

Posté par vb03 à 14:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 décembre 2015

Cantuccini clémentines, noix, chocolat et huile d'olive

Les cantuccini sont des biscuits secs italiens aux amandes, qui ressemblent trait pour trait aux croquets de mon arrière grand-mère... mais cantuccini c'est tout de suite plus exotique et, admettons-le, un poil plus sexy !!
Je ne suis pas certaine que mes biscuits peuvent prétendre au titre de cantuccini : en effet ces derniers ne sont composés que de farine, sucre, oeuf et amandes, pas de matière grasse, alors que les miens sont faits avec de l'huile d'olive, que j'ai remplacé les amandes par des noix et que, oh sacrilège !, j'ai même rajouté un chouille de levure... sans parler du chocolat qui embourgeoise ce petit biscuit à la base plutôt austère (bien que délicieux !). Quelques zestes de clémentines, associés au chocolat leur apportent une petite touche de Noël.
En tout cas ils se conservent très bien et seront parfaits sur vos tables de fêtes ou dans vos paniers gourmands.

DSC_1640-2


Recette (pour une quarantaine de biscuits)
300g de farine
1 oeuf
120g de sucre
150g de noix
60g d'huile d'olive
1 cuillère à café de levure
60g de lait
le zeste de 2 clémentines non traitées
50g de pépites de chocolat (les petites, genre gouttes)
1 oeuf pour la dorure

Pour le glaçage :
120g de chocolat noir
120g de chocolat de couverture blanc

06122015-DSC_1642


Préchauffer le four à 180°C.
Dans un saladier, mélanger la farine, la levure, les noix concassées, les pépites de chocolat et les zestes de clémentines.
Dans un bol, mélanger l'oeuf, le sucre et l'huile.
Faire chauffer légèrement le lait.
Mélanger les trois parties jusqu'à former une boule de pâte lisse.
Diviser la pâte en trois parts égales et former trois boudins pas trop gros (la grosseur des boudins de pâte déterminera la grosseur des biscuits, sachant qu'ils vont légèrement grossir à la cuisson) et les déposer sur une grille de cuisson couverte de papier sulfurisé.
Battre l'oeuf avec une goutte d'eau froide et dorer les boudins de pâte au pinceau.
Cuire 30mn.
Au bout des 30mn de cuisson, découper les pâtons en tranches d'environ 1,5cm d'épaisseur en diagonale et placer ces tranches sur la plaque de cuisson.
Cuire 10mn en retournant les biscuits à mi-cuisson.
Laisser refroidir sur une grille.

clementinesR


Dans une tasse, mettre la moitié du chocolat noir et faire fondre au bain-marie. Une fois le chocolat fondu, hors du bain-marie, ajouter la seconde moitié du chocolat et mélanger jusqu'à ce que tout le chocolat soit fondu.
Tremper 1/3 des biscuits dans le chocolat fondu, à moitié du biscuit.

Procéder de la même manière avec le chocolat blanc pour un autre tiers des biscuits.

Laisser le 3ème tiers nature.

cantuccini


Il va de soi que vous faites ce que vous voulez avec le glaçage : tout chocolat noir, blanc ou au lait ou tout nature... c'est vous qui choisissez.
Mes préférés sont au chocolat noir, et vous ?

07 décembre 2015

Spritz auvergnat

Connaissez-vous le Spritz, cet apéritif italien très consommé dans le Nord-Est de l'Italie (Vénétie, Frioul), composé de vin blanc pétillant sec (Prosecco), d'eau pétillante et de biter (Campari, Apérol,...) ? J'ai découvert cette boisson lors de mon dernier séjour en Italie, à Padoue où 90% des gens consomment cette boisson très colorée à l'apéritif. La première réaction est de dire : "ah non, c'est trop amer je n'en veux pas" et puis finalement on goûte et on adopte aussitôt. Je ne devrais sûrement pas le dire (l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, n'oubliez pas !) mais le Spritz a été notre boisson quotidienne pendant tout notre séjour (bon, on a aussi bu de l'eau quand même !).
Chacun a ses préférences en ce qui concerne le Spritz : au Campari, pour plus d'amertume, à l'Apérol, plus sucré donc moins amer, au Cynar pour sa jolie couleur noire ambrée ou le Spritz de la casa pour ceux qui aiment les surprises et les découvertes, fait avec un autre biter choisi par le barman qui vous le prépare.
Il y a quelques semaines avec mes copines blogueuses auvergnates, nous sommes allées au salon du blog culinaire à Soissons où nous avons fait une démonstration de cuisine. Et quand quatre blogueuses auvergnates montrent leur talents culinaires au reste du monde (ou presque...), forcément elles font de l'auvergnat ! Notre choix s'est porté sur l'apéritif, deux boissons et deux bouchées apéritives :
- Stéphanie a préparé des churros à la farine de sarrasin et son dip à la fourme d'Ambert
- Carine, des blinis à la farine de lentilles du Puy, chou rouge et saumon fumé
- Julie, un Virgin Mojito au sirop de Verveine du Velay
- et moi, un Spritz Auvergnat.

spritz_aveze_auvergne

Mais qu'est ce qu'un Spritz auvergnat ? Et bien c'est un Spritz dans lequel on a remplacé le biter italien par un biter auvergnat... ce n'est pas plus compliqué que cela ! J'aurais pu aller jusqu'au bout du concept et utiliser un pétillant sec auvergnat, mais je n'ai pas trouvé ce que je voulais (mais à mon avis on doit pouvoir trouver cela) et une eau pétillante auvergnate, mais nos eaux pétillantes sont généralement trop salées, ce qui dénaturerait le goût de notre apéritif.
Revenons donc à notre biter. Ici en Auvergne, si on parle amertume on pense forcément gentiane. Très répandue dans nos montagnes, elle a donné naissance à de nombreux apéritifs et liqueurs (pour l'anecdote elle fait même partie de la composition de l'Auvergnat Cola !) : Avèze et Salers sont les plus connues mais on trouve d'autres marques plus confidentielles mais tout aussi intéressantes.
Ce qu'on apprécie également dans le Spritz, c'est sa couleur vive, vitaminée, ensoleillée et notre version auvergnate n'en sera pas moins lumineuse avec sa couleur jaune vif (pour ne pas dire jaune fluo !).
Et puis j'ai cru comprendre que le Spritz devenait très tendance dans les lieux branchés de la capitale, alors pour être plus hype que hype, proposez le spritz auvergnat à vos amis en leur disant que sans aucun doute il va détrôner le Spritz italien (oui, on est comme ça nous les auvergnats, on est sûr de nous en ce qui concerne les plaisirs du ventre !)

Recette
Prosecco italien ou tout autre vin pétillant très sec
Salers ou Avèze ou autre liqueur de gentiane
eau pétillante ou eau de Seltz
glace

La recette est simple il faut juste se souvenir de la formule : 3, 2, 1.
3 doses de prosecco
2 doses de biter
1 dose d'eau pétillante

spritz_aperol_aveze

Que vous en prépariez pour une personne ou pour 100, il faut respecter cette règle.
On mélange le tout, direct dans le verre ou dans un saladier et on rajoute dans le verre juste avant de servir des glaçons ou de la glace pillée.
Si on en a, on peut rajouter une tranche d'orange amer (ou d'orange tout court).
Il est parfois si simple de se faire plaisir !
Toujours avec modération, cela va de soi...

Posté par vb03 à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

26 novembre 2015

Cookies cup noix, crème de marron et Rhum

J'ai préparé ces cookie cups noix et crème de marron pour le dernier salon du blog culinaire de Soissons, grand rassemblement de blogueurs culinaires français.
Il faut apporter un plat salé ou sucré pour le pique-nique des blogueurs du samedi midi, moment phare du salon où les papilles sont comblées par un nombre impressionnant de plats à déguster, et en bons gourmands que nous sommes nous avons envie de goûter à tout !

cookie_cup

De mon côté, je devais apporter du sucré. Il me fallait une préparation qui se conserve bien pendant 3 ou 4 jours et qui soit facile à transporter.
J'avais déjà préparé des cookie cups qui m'avaient beaucoup plu : la présentation est originale, c'est bon, facile à transporter et modifiable à l'envie. Je l'ai donc adpaté aux couleurs du moments avec les noix qui attendaient dans mon panier et le pot entamé de crème de marron fraîchement préparé, le tout relevé d'une touche de Rhum pour mettre un peu de soleil dans la grisaille de novembre.
Pour la garniture, j'ai lié le mélange crème de marron et noix avec du chocolat blanc. Au départ l'idée était d'avoir une préparation qui se tient bien pour le transport mais finalement le rendu gustatif s'est avéré concluant. Pour ma part, je n'utilise que du chocolat blanc Ivoire de Valrhona que je trouve supérieur à ceux que l'on peut trouver : plus riche en beurre de cacao et de ce fait moins en sucre, il est gustativement beaucoup plus intéressant. 

Recette (pour une vingtaine de cookies cup)
120g de beurre mou
160g de cassonade
200g de farine complète
2 oeufs
80g de noix
50g de pépites de chocolat
1/2 cuillère à café de sel
1/2 cuillère à café de levure chimique
1/2 cuillère à café de bicarbonate
1 cuillère à café d'extrait de vanille

90g de chocolat blanc
40g de crème de marron
2 cuillères à soupe de Rhum
50g de noix

cookie_cup_2

Dans un saladier, mélanger le beurre mou et le sucre.
Incorporer les oeufs et la vanille.
Ajouter la farine, le bicarbonate, le sel et la levure et mélanger.
Concasser les noix et les ajouter à la pâte ainsi que les pépites de chocolat.
Laisser reposer au froid un moment (la pâte va refroidir et donc durcir ce qui permet de mieux la travailler).

Préchauffer le four à 180°C.
Former des boules de pâte de 30g chacune, les poser dans un moule à mini muffins puis aplatir légèrement du bout des doigts pour bien répartir la pâte.
Enfourner pour 30mn.
Au bout de 10-12 mn, former les trous au milieu des cookies. Pour cela, utiliser un outil de fonçage ou un autre outil adapté (pour moi un petit rouleau à pâtisserie juste au bon diamètre), appuyer délicatement au milieu de la pâte pour former une cavité bien marquée.
Poursuivre la cuisson.
Laisser refroidir avant de démouler. En sortant du four les biscuits sont mous mais vont durcir en refroidissant.

DSC_0517

Pendant ce temps, préparer la garniture.
Au bain marie, faire fondre le chocolat blanc. En dehors du feu ajouter la crème de marron et le Rhum puis les noix et bien mélanger.
Garnir les cookies tant que cette préparation est encore chaude car en refroidissant elle va durcir.

Déguster.

Ils peuvent se conserver sans soucis plusieurs jours.

16 novembre 2015

5 ème rencontre des blogueuses auvergnates

5ème rencontre ! Déjà ! Que le temps passe vite...
Mais quel plaisir de se retrouver et de rencontrer de nouvelles blogueuses, parce que oui, notre groupe grandit et je dirais même plus, nos rencontres ont contaminé d'autres secteurs de Zôdio puisque les blogueuses beauté nous ont rejoint. De nouvelles blogueuses culinaires, des blogueuses beauté, plein de nouvelles rencontres c'était très sympa !
Pour une fois, notre début de journée a commencé en extérieur... ou presque ! Oui, nous avons pris le bus. Mais attention, pas n'importe quel bus, Le BUS 26 !
Vous ne connaissais pas ? Et bien il est grand temps de vous y intéresser, surtout si vous habitez en Auvergne ou que vous comptez vous y rendre.

bus_26
(photos empruntées à Virginie de Zôdio car bien plus belles que les miennes !!)

Le Bus 26 est un restaurant, mais pas un foodtruck, non un restaurant gastronomique avec de vraies tables, de vrais fauteuils, de la jolie vaisselle et bien sûr de la vraie cuisine. Nous n'y avons pas déjeuné (j'espère un jour prochain !) mais nous y avons pris le café pour débuter notre rencontre. C'est un endroit très chaleureux et très agréable où tout a été bien réfléchi : on sent tout de suite que l'expérience gastronomique va être belle et même si je n'ai pas eu l'occasion d'y manger, tout me faire dire que la qualité dans l'assiette sera à la hauteur du reste.
La rencontre avec Charles Moncouyoux a été un moment savoureux (et pas uniquement par ce qu'il nous a fait goûter !). C'est un personnage extrêmement sympathique, drôle et très pédagogue qui après nous avoir raconté l'histoire de son restaurant dans ledit bus, nous a préparé un menu gastronomique à mettre dans notre bento dans la cuisine de zôdio.
Oui dans notre bento puisque cette journée était aussi l'occasion de rencontrer une partie de l'équipe de Monbento, la belle entreprise auvergnate de bento. Pour moi ce n'était pas vraiment une découverte car je suis adepte de bento depuis un certain nombre d'années et c'est donc tout naturellement que j'ai découvert cette marque locale au début de son histoire. Ces boites déjeuner inspirées des bentos japonnais sont de très bonne qualité avec de jolies couleurs, je leur reproche juste de manquer un peu du "kawaï" qu'on attend de ce genre de produits. Mais comme ils sont grands, de bonne qualité, passent au micro-onde et au lave-vaisselle, on leur pardonne leur petit manque de fantaisie.
Et puis nous avons eu droit à l'avant-première du nouveau bento isotherme : le MB Element.

11849318_538102099687255_2082703593_n

Bon allez, il est temps de cuisiner ! Ou de se faire une beauté pour les blogueuses beauté.
Donc pour nous c'est direction la cuisine de Zôdio où nous avons hâte de voir Charles et Maxime en action.
Au menu pour remplir notre joli bento bleu :
- velouté de courge butternut
-suprême de poulet aux cèpes et sauce au vin jaune avec une purée aux pommes de terre
- crumble pommes, poires et caramel au beurre salé

bento

J'aimerais bien qu'un chef remplisse mon bento plus souvent....

DSC_0417

Ces petites mises en bouche nous ont mis en appétit. Et cela tombe plutôt bien car la table du déjeuner est plus que bien garnie.
Nous avons mangé vraiment plein de très bonnes choses, mais beaucoup trop comme toujours lors de ces journées. Bon, au moins on économise le repas du soir !!

buffet

Pour ce repas gargantuesque, nous avons retrouvé les filles beauté qui nous ont fait voté pour la plus jolie manucure. Elles semblent également avoir passé une bonne matinée et l'ambiance est joyeuse et calorique. Quelle bonne idée de nous avoir réunies le même jour !
Bon par contre, il faut bien être honnête les après-midi des rencontres Zôdio sont moins productives que les matinées, une bonne sieste digestive serait sans doute nécessaire. Mais deux courageuses cuisinières (Carine et Elodie) ont travaillé pour nous en nous présentant deux idées de recettes pour remplir nos bento : une recette salée avec des petits paniers de salade au pamplemousse et saumon et une recette sucrée de Mikados. Bon, nous n'insisterons sur les conditions dans lesquelles ces pauvres blogueuses ont dû travailler......................

bento_2

Et voilà encore une journée riche en rencontres, en découvertes en échanges, en rires qui se termine trop vite mais qui se termine bien par une petite coupette de champagne. 
Vivement la prochaine...
Merci à tout le monde et surtout à l'équipe de Zôdio qui permet tout cela.

Posté par vb03 à 19:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,



06 novembre 2015

Croquettes poireau, lentilles et flocons de céréales

Je suis sûre que vous êtes comme moi et qu’entre les apéro et barbecues à répétition de l’été, et les monticules de calories de Noël, vous faites attention à votre ligne : du sport, des légumes, des céréales à index glycémique bas (si, si, c’est important l’index glycémique quand on fait attention à sa ligne !!). Mais bon, il faut reconnaitre que les légumes vapeur, les pâtes à l’eau et les viandes grillées, c’est bien mais ça lasse un peu. Et manger équilibré ce n’est pas manger triste.
C’est un reste de lentilles qui m’a inspiré cette recette. J’aime bien faire des coquettes à base de viande, de poisson ou de pommes de terre. Là je voulais quelque chose de végétarien, ou du moins sans viande (puisque j’ai quand même utilisé des œufs).
Je n’étais pas très convaincu du résultat et j’avais d’ailleurs peur que les croquettes ne se tiennent pas à la cuisson, mais en fait c’était super bon et pas de soucis à la cuisson.
Et puis, servies avec une salade d’endives (ou de ce que vous soulez d’ailleurs), ces croquettes feront un repas complet idéal : des sucres lents, des légumes, des protéines, du fromage, tout y est ! Et puis pas de fringale au bout de deux heures, parfait pour ma ligne !!!

croquettes3


Recette (pour une quinzaine de croquettes)
120g de lentilles cuites
1 beau poireau
100g de flocons de céréales
2 oeufs
50g de Comté (ou autre fromage de votre choix)
persil
sel, poivre
huile pour la cuisson

Nettoyer et émincer assez finement le poireau et le faire revenir à la poêle dans un peu d'huile. Saler, poivrer.
Ajouter les flocons de céréales et faire cuire en mélangeant quelques minutes.
Ciseler le persil.
Couper le Comté en tout petits dés.

croquettes


Dans un saladier, mélanger les lentilles cuites, le persil ciselé, le poireau et les flocons de céréales, les dés de Comté et ajouter deux oeufs.
Bien mélanger.
Rectifier l'assaisonnement.

Dans une poêle, faire chauffer un peu d'huile. Façonner avec les mains des croquettes plus ou moins grosses selon le résultat souhaité. Moi j’ai utilisé une grosse cuillère à soupe de préparation par croquette.
Cuire quelques minutes de chaque côté. Il faut que vos croquettes soient croustillantes à l’extérieur et moelleuses à l’intérieur.

bento_2

Parfait pour mettre dans ma boite Monbento : mes croquettes dans le compartiment du haut et ma salade dans celui du bas.
Pour plus d’info, c’est par ici.

Posté par vb03 à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

28 octobre 2015

Petits pains à la courge butternut, noix et Cantal

Nouvelle rencontre de blogeuses auvergnates demain à Zodio Clermont Ferrand et notre thème de cuisine était "les produits de saison".
Ce thème est parfait, j'adore les produits d'automne : les châtaignes, les courges de toutes sortes, les noix, les coings, les figues, les poires et les premières clémentines (ah... les premières clémentines !!!!). Le plus dur étant de choisir parmi tous ces produits délicieux. J'ai d'ailleurs choisi de faire deux recettes : une sucrée et une salée (la sucrée est à venir sur le blog).

Je vous propose donc cette recette de petit pains à la courge butternut, aux noix et au Cantal, parfaits pour l'apéritif ou pour un pique-nique. La courge leur donne une jolie couleur orangée et une petite note sucrée, et les noix et le Cantal apporte une touche de gourmandise.

mauricettes_1

Recette (pour une quarantaine de petits pains)

Pour la pâte :
300g de farine complète
200g de farine blanche
10cl d'eau
15 cl de lait tiède
200g de courge butternut
30g de beurre mou
1 sachet de levure sèche de boulanger
1 cc de sel
une douzaine de cerneaux de noix

Pour le bain :
1/2l d'eau
2 cc de sel
40g de bicarbonate

Pour la finition :
Du cantal vieux
1 jaune d'oeuf

mauricettes_2

Couper la courge butternut en 2, ôter les graines et cuire 10mn à la cocotte minute à partir du sifflement. Une fois la courge cuite, récupérer la pulpe à l'aide d'une cuillère. Réserver.

Concasser les noix.

Préparer la pâte.
Dans un saladier mettre la farine, faire un puits et ajouter l'eau, le lait tiède, la levure et le sel. Pétrir.
Ajouter le beurre et 150g de pulpe de courge et continuer à pétrir.
Ajouter les noix concassées et pétrir à nouveau quelques instants pour bien intégrer les noix.

Réserver la pâte dans un saladier, couvrir d'un torchon et laisser lever pendant 1h dans un endroit chaud, hors des courants d'air.

Couper le Cantal en dés.

Verser la pâte sur le plan de travail et l'aplatir pour évacuer l'air.
Façonner des boules de 20g. Ne pas hésiter à peser chaque morceau  pour un résultat uniforme.
Aplatir la pâte, disposer un morceau de Cantal au milieu puis rabattre la pâte pour former une boule. Avec les doigts pincer la pâte pour obtenir une boule complètement fermée. Rouler entre vos deux mains pour lui donner une forme bien ronde.

Préchauffer le four à 200°C.
Dans une casserole, faire bouillir l'eau avec le sel et le bicarbonate.
Sur feu moyen, passer les boules de pâte dans le bain et les récupérer rapidement à l'aide d'une écumoire. Elles ne doivent faire qu'un aller-retour dans le liquide.
Placer les mauricettes sur une plaque couverte de papier sulfurisé.


Battre un jaune d'oeuf avec une goutte d'eau et avec un pinceau passer le jaune sur toute les mauricettes et parsemer de graines de votre choix.
Enfourner et cuire 12mn.
Manger tiède.

Posté par vb03 à 21:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

21 avril 2015

4ème rencontre des blogueuses d'Auvergne

C'est toujours une plaisir de retrouver les copines blogueuses d'Auvergne dans le magasin Zodiô de Clermont Ferrand qui nous accueille et qui organise ces rencontres. Ce sont toujours des journées bien remplies, riches en découvertes et en calories, avec toujours de bonnes surprises et de belles rencontres.
Avant le début de notre journée blogueuses, France Bleue Auvergne est venue faire son émission Les Cordons Bleus dans la cuisine Zodiô pour parler de notre groupe avec Geoffroy Crozy, Julie et Johanna.

logo

Cliquer sur le logo pour écouter l'émission

Pour nous accompagner tout au long de cette journée : la Fourme d'Ambert, thème choisi pour cette journée.
Aurélien Vorger, représentant l'AOP Fourme d'Ambert est venu les bras chargés et nous a suivi toute la journée. Il ne nous a pas seulement gâtées avec de beaux morceaux de délicieuse Fourme mais nous avons eu la chance de nous voir offrir leur dernier livre, un très beau livre, avec des photos superbes.

livre

La matinée s'est déroulée tranquillement, avec des échanges intéressants entre blogueuse mais également avec l'équipe de Zodiô qui veut développer son beau projet de rencontres de blogueurs dans tous les magasins Zodiô de France. Donc si vous êtes blogueur, qu'un magasin Zodiô se trouve près de chez vous et que vous souhaitez vivre des beaux moments comme ceux que nous vivons ici en Auvergne, rapprochez-vous du chef cuisinier du magasin et parlez-lui du projet ou contactez-moi et je vous mettrai en relation avec Geoffroy Crozy.

Le repas de midi est le moment de déguster les plats cuisinés par les blogueuses et par Geoffroy. La Fourme était donc à notre table... mais pas que !
Geoffroy nous prépare toujours de délicieuses bouchées, avec toute l'inventivité et la technique d'un chef. Nos plats ne sont pas du même niveau mais il y a tout de même de belles choses et de l'idée pour proposer la Fourme d'Ambert dans des plat originaux salés mais également sucrés (comme de la glace à la Fourme ou des gâteaux à l'ananas et son glaçage à la Fourme).

fourme

Mon coup de coeur du jour a été pour la panna cotta au citron vert et à la Verveine du Velay de Julie. Bien qu'auvergnate et connaissant la Verveine du Velay, je n'en avais jamais consommé. J'ai beaucoup aimé ce dessert... non, j'ai adoré !

verveine


Après le repas, Camille cake designer de Gourmandise en vue, nous fait une petite démonstration du travail de la pâte à sucre. La pauvre... bien qu'habituée à faire des cours, elle n'est pas gâtée avec nous !!!! Nous sommes légèrement dissipés, pas toujours très attentifs aux consignes et nos petits chats en pâte à sucre ressemblent plus à des lapins ou à des souris qu'à des félins. Et sans vouloir dénoncer, notre chef cuisinier n'est pas le plus sage élève de la classe !!! En tout cas, il nous aura bien fait rire avec son chat psychopathe qui a massacré une souris...

sucre

Merci en tout cas à Camille pour sa patience.
Et heureusement pour elle, elle est beaucoup plus douée que nous...

sucre2

La journée se termine en beauté avec le chef du restaurant B2K6 à Lempdes, Jérôme Bru. Pour en savoir plus sur ce jeune chef très sympathique et au parcours déjà très rempli, je vous conseille la lecture de l'article du Petit Gourmet.
En toute simplicité, avec le sourire et l'envie de partager, Jérôme Bru nous propose une recette de dessert à base de Fourme d'Ambert : de la rhubarbe, des fraises, des petits cheesecakes à la Fourme, des morceaux de meringues au charbon végétal nous rappelant les ardoises des toits du Cantal et un sublime granité à l'oseille et voilà une assiette digne des grandes tables rien que pour nous.

dessert


Personne ne bronche : nous sommes toutes épatées par ce dessert qui semble si simple à réaliser, à notre portée et pourtant si élaboré, si réfléchi, si gastronomique. Nous sommes sous le charme et personnellement j'ai très envie d'aller manger dans son restaurant avant qu'il ne me soit plus accessible !

Comme toujours, la journée fut parfaite. On commence à mieux se connaître et l'envie de se retrouver est toujours plus grande.
Si vous êtes auvergnat et que vous voulez nous rejoindre, vous êtes les bienvenus !

auvergne

30 mars 2015

Gâteau crumble à la rhubarbe

Le ciel est gris mais le printemps est là, pas de doute : les arbres fruitiers fleurissent, les orties développent fièrement leurs jeunes feuilles vert tendre, les jardiniers s'affairent... bientôt les jardins commenceront à nous fournir généreusement. Je suis du genre fourmi et j'aime mettre en réserve pour l'hiver, mais parfois quand arrive le printemps, mes réserves sont encore bien pleines et alors je diminue mes courses pour essayer de faire le vide dans mes conserves et mon congélateur pour laisser la place à la récolte suivante.
C'est de là qu'est parti l'idée de ce gâteau : utiliser mon dernier sac de rhubarbe du congélateur, alors que dans mon jardin les nouvelles tiges apparaissent.
C'est un gâteau gourmand, avec trois couches :
- un biscuit léger aux amandes
- des morceaux de rhubarbe acidulé
- un crumble bien croustillant.
Pour rendre ce gâteau un peu plus "nutritionnellement correct", j'utilise du sucre de canne complet et de le farine T110, pour réduire un peu l'index glycémique.
Le crumble contient évidement du beurre mais pas le biscuit aux amandes.
Mon gâteau est légèrement trop cuit, la prochaine fois je réduirai la cuisson à 40mn plutôt que 50mn comme cette fois.
Nous l'avons préféré tiède.

DSC_1133_2

Recette (pour un moule de 20cm, 6 personnes)
Pour le biscuit aux amandes
3 oeufs
75g de poudre d'amandes
75g de sucre de canne complet
1 sachet de sucre vanillé
40g de farine complète
1 cuillère à café de levure chimique

DSC_1092_2

600g de rhubarbe
1 cuillère à soupe de sucre

Pour le Crumble
110 g de farine
1/2 cuillère à café de levure chimique
80 g de beurre froid
70 g de cassonade

Si la rhubarbe est fraîche, l'éplucher et la couper en tronçons. Disposer dans une passoire mélangée à une cuillère à soupe de sucre et au dessus d'un saladier, laisser dégorger quelques heures.

DSC_1097_2

Préparer la pâte à crumble.
Dans un saladier, mettre la farine, la levure et le beurre froid coupé en morceaux
Mélanger avec les doigts afin d'obtenir un sable grossier
Ajouter le sucre et mélanger.
Réserver au réfrigérateur.

DSC_1121_2

Préparer le biscuit aux amandes.
Préchauffer le four à 180°C.
Séparer les jaunes d'oeufs des blancs.
Battre les blancs en neige ferme.
Fouetter les jaunes et les sucres jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume.
Ajouter la farine et la levure et continuer à fouetter.
Mettre la poudre d'amande et mélanger.
Ajouter délicatement les blancs en neige.
Dans un moule beurré ou couvert de papier sulfurisé, verser la pâte du biscuit aux amandes, répartir la rhubarbe égouttée et parsemer le crumble.
Cuire 40mn.

DSC_1126_2

Posté par vb03 à 10:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 mars 2015

Potato farls pour la Saint-Patrick

C'est en cherchant des recettes irlandaises pour un repas de Saint-Patrick que je suis tombée sur ces Potato Farls, galettes aux pommes de terre ressemblant extérieurement à des pancakes mais avec un coeur très fondant. Intriguée par le résultat de cette recette simple, je me suis dit que ce serait parfait pour un brunch dominical. Et effectivement, c'était très bien avec des oeufs au plat et un peu de beurre, c'est aussi très bon en sucré avec de la confiture ou caramélisé à la poêle avec un peu de sucre roux.
Après quelques recherches sur le net, il me semble que cette recette est typiquement irlandaise (j'attends confirmation d'irlandais), je n'ai d'ailleurs pas trouvé de traduction pour "farl". Dans les recettes que j'ai trouvé il y a parfois de la levure chimique et parfois non. Pour ma part j'ai opté pour la version avec.
C'est une recette rapide à préparer, le plus long étant de faire cuire les pommes de terre, mais si vous avez un reste de pommes de terre vapeur cuites, il ne vous faudra que quelques minutes pour préparer ces délicieuses galettes.

DSC_1238_2

Recette (pour 4 gros potato farls)

500g de pommes de terre farineuses
50g de beurre
100g de farine (complète pour moi)
1 cuillère à café de sel
1/2 cuillère à café de levure chimique
Poivre

Cuire les pommes de terre environ 20mn à la cocotte minute.
Une fois cuites, éplucher les pommes de terre et les passer au presse purée ou au moulin à légumes.
Faire fondre le beurre et l'ajouter à la purée.
Saler, poivrer.
Ajouter la farine et la levure tamisées et mélanger, au départ à la fourchette puis à la main. Si la pâte est trop sèche on peut ajouter un peu de lait, si elle est trop collante il faut rajouter un peu de farine.

DSC_1211_2


Etaler la pâte sur un plan de travail fariné. Former un rond d'environ le diamètre d'une grande poêle puis couper en 4.
Faire chauffer une poêle avec un peu de matière grasse et faire cuire les galettes environ 5mn de chaque côtés. la cuisson dépend de l'épaisseur des farls.
Manger chaud.

DSC_1229_2

En bonne française que je suis (auvergnate de surcroît !), je me dis qu'on devrait ajouter du fromage dans cette préparation....