15 janvier 2015

Crème brûlée au citron

Je vais être honnête avec vous : la crème brûlée c'est vraiment très très bon mais c'est aussi vraiment très très riche.... mais c'est très, très bon !
Vous ne pourrez pas dire que je ne vous avais pas prévenus !
J'avais envie d'une crème brûlée mais avec un peu de fraîcheur et je me suis dit qu'une crème brûlée au citron devait être plutôt pas mal.
Je voulais vraiment un goût de citron, pas juste le zeste, je voulais aussi l'acidité mais avec la crainte que ma crème tourne avec le citron. J'ai donc mis peu de jus (juste 1/2 citron) et j'ai bien mélangé avec le sucre et les jaunes d'oeufs dans un premier temps. Le mélange n'a pas tourné avec l'ajout de lait et de crème (ouf !).
J'ai beaucoup aimé et un de mes invités aurait volontiers mangé la part des autres !!!

DSC_1100_3

Recette (pour 4 personnes)
4 jaunes d'oeufs
100g de sucre
25cl de lait entier
25cl de crème liquide entière
2 citrons

de la cassonade pour caraméliser

DSC_1102_2

Préchauffer le four à 120°C.
Mélanger les jaunes d'oeufs avec le sucre. Puis continuer à fouetter avec le jus d'un demi citron et le zeste d'un citron (voire un et demi selon la taille du citron).
Ajouter le lait et la crème et mélanger.
J'ai ajouté du Limoncello mais je n'ai pas trouvé d'intérêt gustatif.
Verser la crème au citron dans des ramequins.

Cuire 1h à 120°C.

Lorsque la crème est cuite elle est encore tremblotante.
Laisser refroidir et mettre au réfrigérateur jusqu'à ce que la crème soit bien froide.

DSC_1116

Saupoudrer de cassonade et passer soit au chalumeau soit quelques minutes sous le gril pour caraméliser le dessus.

Posté par vb03 à 11:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


12 janvier 2015

Cookie cups pommes et caramel

 Avez-vous déjà entendu parler des cookie cups ? Comme leur nom l'indique, ce sont des cookies qui ont été cuits sous forme de petites coupes et que l'on peut alors garnir. J'ai vu ces jolies petites choses sur des blogs américains et j'ai trouvé cela génial... oui je vous l'accorde je peux vite m'emballer mais reconnaissez tout de même que c'est une jolie idée, non ?
Je n'ai donc pas tardé à les tester puis je les ai faits goûter à des anglo-saxons qui ont beaucoup aimé (je n'étais pas peu fière !!)
Ceux-ci sont garnis de pommes cuites coupées en très petits dés et de caramel au beurre salé. J'imagine tout ce que je vais pouvoir tester comme garniture...
Je les ai cuits dans un moule à mini-muffins. Il faut quelque chose d'un peu haut pour avoir un fond un peu épais et puis il faut le bon outil pour creuser le milieu. La première fois je l'ai fait avec un outil de fonçage qui était un peu gros, la deuxième fois j'ai utilisé un petit rouleau à pâtisserie que j'ai eu dans un kit pour préparer des calissons. Ce dernier était bien mieux adapté. A vous de trouver l'outil adéquat.
La pâte va gonfler pendant la cuisson, il faut donc à mi-cuisson reformer la cavité en appuyant à nouveau au milieu de la cup.

DSC_0587_2

Avec les quantités de cette recette, vous aurez sans doute trop de caramel mais il est difficile de faire de trop petites quantités. Mais je suis sûre que vous saurez utiliser le reste....
Vous pouvez aussi utiliser du caramel au beurre salé déjà prêt

Recette (pour 20 cookies)
120g de beurre mou
180g de sucre roux
2 oeufs
200g de farine
1 cuillère à soupe d'extrait de vanille
1/2 cuillère à café de sel
1/2 cuillère à café de bicarbonate
1/2 cuillère à café de levure chimique
40g de pépites de chocolat

2 pommes

80g de sucre
40g de beurre
10cl de crème liquide

DSC_0569_2

Préparer la pâte à cookies
Dans un saladier, mélanger le beurre mou et le sucre.
Incorporer les oeufs et la vanille.
Ajouter la farine, le bicarbonate, le sel et la levure et mélanger.
Concasser un peu les pépites de chocolat et les ajouter à la pâte.

Préchauffer le four à 180°C.
Former des boules de pâte de 30g chacune, les aplatir et en garnir les moules à mini muffins. Avec un outil de fonçage ou un autre outil adapté (pour moi un petit rouleau à pâtisserie juste au bon diamètre), appuyer au milieu de la pâte pour la faire remonter sur les côté et ainsi former de petites coupes. Pour un résultat bien net on peut égaliser la pâte avec un couteau à bout rond en appuyant délicatement tout le tour du biscuit.
Enfourner pour 30mn. A mi-cuisson, appuyer à nouveau au centre de la pâte qui aura gonflé pour reformer la cavité.
Laisser refroidir avant de démouler. En sortant du four les biscuits sont mous mais vont durcir en refroidissant.

Pendant ce temps, couper les pommes en très petits dés et cuire dans une poële anti-adhésive sans matière grasse, éventuellement avec un peu d'eau.
Les cuire juste quelques minutes : elles doivent rester croquantes.

Préparer le caramel.
Dans une casserole en inox, chauffer à sec 1/3 du sucre. Quand celui-ci est fondu et commence à caraméliser, ajouter 1/3 de sucre et laisser fondre et renouveler avec le dernier 1/3. Laisser caraméliser jusqu’à obtenir un caramel ambré.
Pendant ce temps faire chauffer la crème liquide.
Quand le caramel est près, hors du feu ajouter la crème chaude en mélangeant au fouet pour obtenir un caramel bien homogène.
Ajouter le beurre et quelques pincées de fleur de sel. Mélanger.

Garnir les cookies avec des pommes et du caramel au beurre salé.

DSC_0584

Vos enfants vont adorer !!!

Posté par vb03 à 20:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08 janvier 2015

#jesuisCharlie

10891586_759929710726729_6691231091175754963_n

Posté par vb03 à 15:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2015

Galette des rois noix et pommes

Janvier, avec les incontournables voeux, on ne peut passer à côté de l'incontournable galette ! Malgré plus de huit jours d'excès alimentaires en tout genre, proche du gavage, à la fin desquels on se promet qu'on ne nous y reprendra plus, on ne peut résister à la galette des rois. C'est tous les ans la même chose, et tous les ans on craque de la même manière... mais c'est tellement bon !
Il y a les inconditionnels de la traditionnelle galette à la frangipane ou à la crème d'amande et il y a les autres, ceux qui, pour diverses raisons, préfèrent se tourner vers d'autres saveurs. Ma galette du jour est donc pour eux (pour les autres aussi d'ailleurs !) : c'est une galette garnie de pommes et de crème de noix.
Nous avons beaucoup aimé cette galette, moins écoeurante que celle à la crème d'amande.

noix_pommes (40)_2

J'ai, comme toute cuisinière qui se respecte, et à plusieurs reprises, préparé moi-même ma pâte feuilletée. Mais, si ce n'est pas compliqué à réaliser, c'est un peu long, ce qui demande un minimum d'anticipation pour un résultat pas toujours au niveau de mes attentes.
Quand il existe un produit d'excellente qualité, pourquoi essayer de le reproduire mais avec une qualité inférieure ? Voilà pourquoi aujourd'hui je n'essaye plus de préparer ma pâte feuilletée mais que je préfère l'acheter. Pas n'importe laquelle, vous l'aurez compris : je n'utilise que la pâte feuilletée François.

z-franois-38809

C'est une pâte de qualité professionnelle, vendue aux professionnels mais aussi aux particuliers.
Elle est préparée à base de farine de gruau issue de l'agriculture raisonnée et de beurre de Pamplie, beurre de baratte AOC.
L'entreprise se situe à Blancafort, dans le Cher. Vous pouvez donc la trouver dans la région Centre mais aussi bien ailleurs en France : vous trouverez ici la liste des points de vente.
Pour mes amis auvergnats, vous la trouverez très facilement dans le Puy de Dôme.
Je l'achète par 3kg que je découpe en pâtons et que je congèle.
Si vous pouvez vous la procurer, je vous la conseille vivement !

(pour 6-8 personnes)
2 pâtons de pâte feuilletée de 350g
150g de noix
70g de beurre mou
70g de sucre
1 oeuf
2 càs d'Armagnac ou de Calvados
2 pommes
1 oeuf pour la dorure

noix_pommes (28)_2

Mixer les noix pour obtenir une poudre grossière.
Mélanger le beurre mou, le sucre, les noix, l'oeuf et l'Armagnac pour obtenir une pâte homogène.
Réserver au réfrigérateur.

Etaler les 2 pâtons de pâte feuilletée en carrés d'environ 28cm de côtés.

Eplucher les pommes, les évider, les couper en deux et les détailler en lamelles.
Répartir les pommes sur un carré de pâte en laissant 2cm de pâte vide tout autour.

noix_pommes (8)_2

Recouvrir de crème au noix.
Avec un pinceau, badigeonner d'eau froide le tour de la galette.
Couvrir avec le deuxième carré de pâte et bien souder tout autour de la garniture les deux pâtes.
Avec un couteau bien aiguisé couper tout le tour de la galette pour un résultat bien net.
Battre l'oeuf restant avec un peu d'eau froide, et à l'aide d'un pinceau, dorer le dessus de la galette. Attention de ne pas en mettre sur les côtés, ce qui empêcherait la galette de lever correctement.
Remettre la galette au réfrigérateur 1h.

Préchauffer le four à 210°C.
Sortir la galette du réfrigérateur, et dorer une nouvelle fois à l'oeuf.
Enfourner la galette : le contraste de la pâte froide et du four bien chaude va permettre au feuilletage de bien se développer.
Cuire 15mn à 210°C puis baisser à 180°C et terminer la cuisson pendant 15mn en surveillant.

Posté par vb03 à 10:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 décembre 2014

Baci di Dama et Baci di Dama chocolat / noisettes

Deux recettes pour le prix d'une aujourd'hui !
Peut être connaissez-vous les Baci di Dama, ces petits biscuits italiens originaires du Piémont composé de deux petits biscuits sablés réunis par une couche de chocolat. Je ne les ai découverts que très récemment et je les ai adorés. Cette période de Noël est propice à ce genre de biscuits, parfaits pour faire de petits cadeaux gourmands. Et puis ils sont rapides à préparer et on peut en picorer quelques uns pendant la préparation....
J'ai beaucoup navigué sur les sites italiens avant de me lancer, je voulais la vraie recette mais j'ai découvert qu'il y avait plusieurs façon de les préparer, je ne sais donc pas quelle est la recette d'origine mais peut être que des italiens qui passeront par là m'apporteront une réponse.

DSC_0934_2

Donc pour ma première tentative je suis allée au plus simple : même poids de beurre, sucre, farine et poudre d'amande et sans oeufs.
Ils sont bons, très sablés mais se sont un peu aplatis. Ils ne sont pas restés bien ronds comme j'ai pu en voir sur certains sites. Il est sans doute utile de les remettre au réfrigérateur lorsqu'ils sont façonnés pour qu'ils durcissent et gardent leur forme à la cuisson. Je n'ai pas trouvé d'informations à ce sujet.... une nouvelle fois, si des italiens informés passent par ici.....

La version la plus courante est à base d'amande, mais il est aussi possible de les réaliser avec de la poudre de noisettes. Je n'en avais pas sous la main... enfin si, j'ai tout un tas de noisettes mais beaucoup moins de courage pour les casser... c'est petit une noisette et il en faut beaucoup ! Par contre j'avais de la délicieuse pâte de noisettes et bien que la consistance ne soit pas identique j'ai voulu tester et le résultat est tout à fait convaincant. Ah oui, j'ai aussi mis du chocolat, parce que le chocolat et la noisette.. hummmmm !!
Voici donc deux recette de Baci di Dama : une traditionnelle et une un peu moins au chocolat et aux noisettes.

DSC_0896_2


Recette
Pour les Baci di Dama amande (une trentaine)
100g de farine
100g de beurre mou
100g de sucre
100g de poudre d'amande
1 pincée de sel
1 cuillère à café d'extrait de vanille

40g de chocolat noir

DSC_0926_2


Pour les Baci di Dama chocolat / noisettes (une trentaine)
100g de farine
100g de beurre mou
100g de sucre glace
70g de pâte de noisette
40g de cacao amer type Van Houtten
1 pincée de sel

40g de chocolat noir
2 cuillères à café de pâte de noisette

Pour les deux recettes la technique est la même : il faut mettre tous les ingrédients dans un saladier (sauf le chocolat noir et les 2 cc de pâte de noisette qui serviront à préparer la garniture) et mélanger avec les doigts jusqu'à obtenir une boule de pâte. Filmer et réserver au réfrigérateur pendant environ 1h.
Voilà alors l'étape la plus longue : il faut prélever de petites quantités de pâte et former des boules. Pour un résultat régulier on peut peser les morceaux de pâte qui doivent faire environ 6g.
Les déposer alors sur une plaque de cuisson.

DSC_0868_2

Préchauffer le four à 170°C.
Pendant ce temps, mettre la plaque de biscuits au réfrigérateur.
Quand le four est chaud, enfourner et cuire 15mn.
A la sortie du four, les biscuits sont encore mous, les poser sur une grille et laisser refroidir, ils vont alors durcir.

Pendant ce temps mettre le chocolat à fondre au bain marie.
Déposer une petite cuillère de chocolat sur un biscuit aux amandes, recouvrir avec un second biscuit et laisser le chocolat durcir.
Faire la même chose avec les biscuit au chocolat mais en mélangeant le chocolat fondu et la pâté de noisette.

DSC_0912_2



20 décembre 2014

Bûche au caramel au beurre salé et aux pommes

Je vous ai déjà proposé une bûche aux pommes et au caramel au beurre salé l'année dernière. Celle-ci est un peu différente dans sa préparation et dans sa présentation.
Pour la présentation, j'ai utilisé une gouttière à bûche en inox et un moule à insert en plastique thermoformé. Il est facile de trouvé des gouttières à bûche, mais pas toujours aussi simple de trouver un moule à insert. On peut aussi utiliser des moules mini-bûches en silicone pour réaliser l'insert.
Ce genre de moule est intéressant puisqu'il permet de réaliser des bûches "comme chez le pâtissier".

DSC_0879


Pour la préparation, j'ai choisi une bavaroise et un insert aux pommes acidulées qui apporte beaucoup de fraicheur et d'équilibre à cette bûche qui pourrait être un peu écoeurante mais qui ne l'est pas.

Recette (pour 8-10 personnes)
Gouttière 30cm × 6,5cm
Pour le biscuit
2 oeufs
35g de sucre
20g de maizéna
20g de farine

Pour l'insert aux pommes
3 pommes Granny ou Pink Lady

Pour le caramel
160g de sucre
80g de beurre
20cl de crème liquide
De la fleur de sel

Pour la bavaroise au caramel
2 jaunes d'oeufs
150g de lait
50g de sucre
3g de gélatine
150g de crème liquide entière
150g de caramel au beurre salé

Pour la mousse
20cl de crème liquide entière
150g de caramel au beurre salé
du cacao en poudre

DSC_4069

Eplucher, évider et couper les pommes en tout petits dés.
Faire cuire à la poële quelques minutes : elles doivent être cuites mais encore fermes.
Garnir le moule à insert et placer au congélateur.

Préparer le caramel.
Dans une casserole en inox, chauffer à sec 1/3 du sucre. Quand celui-ci est fondu et commence à caraméliser, ajouter 1/3 de sucre et laisser fondre et renouveler avec le dernier 1/3. Laisser caraméliser jusqu’à obtenir un caramel ambré.
Pendnat ce temps faire chauffer la crème liquide.
Quand le caramel est près, hors du feu ajouter la crème chaude en mélangeant au fouet pour obtenir un caramel bien homogène.
Ajouter le beurre et quelques pincées de fleur de sel. Mélanger.
Si besoin on peut remettre un peu sur le feu pour épaissir le caramel.

Mélanger 150g de ce caramel chaud avec 20cl de crème liquide entière.
Réserver au réfrigérateur jusqu'au lendemain.

Préparer le biscuit.
Préchauffer le four à 190°C.
Séparer les blancs des jaunes d'oeufs.
Battre les blancs en neige bien ferme.
Fouetter les jaunes et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume.
Ajouter la farine et la maïzéna tamisées et continuer à fouetter.
Ajouter les blancs très délicatement.
Répartir sur une plaque de cuisson type moule à bûche et cuire entre environ 10mn. Le biscuit est fin.
Laisser refoidir le biscuit puis le découper : pour mon moule il me fallait un rectangle de 17cm par 30 cm et une bande de 6cm par 30cm.

DSC_0887


Préparer la bavaroise au caramel.
Mettre la gélatine à ramollir dans un bol d'eau froide.
Faire bouillir le lait.
Dans un saladier, battre les jaunes d'oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Verser doucement le lait bouillant sur les oeufs sans cesser de remuer.
Transvaser le mélange dans la casserole et remettre sur feu doux. Cuire la crème en remuant jusqu'à ce qu'elle nappe la cuillère.
Bien essorer la gélatine et l'ajouter à la crème chaude et remuer.
Verser 150g du caramel préparé juste avant. Bien mélanger et laisser refroidir.
Pendant ce temps fouetter 150g de crème liquide entière bien froide.
Quand la crème au caramel est froide, ajouter délicatement la crème fouettée.

DSC_0831

On peut alors commencer le montage de la bûche.
Dans la gouttière à bûche, disposer une feuille de rhodoïd qui facilitera le démoulage. on peut très légèrement fariner la feuille.
Tapisser la gouttière avec le rectangle de biscuit.
Verser la moitié de la bavaroise au caramel par dessus le biscuit.
Placer le tout 15mn au congélateur pour que la mousse commence à prendre et ainsi pouvoir y déposer les pommes.
Sortir l'insert de pommes du congélateur, le démouler et le placer au milieu de la bavaroise.
couvrir avec le reste de bavaroise.
Déposer la bande de biscuit pour fermer la bûche.
Filmer et mettre au réfrigérateur pour une nuit.

DSC_0853

Le lendemain, fouetter le mélange crème liquide / caramel.
Démouler la bûche et l'enduire de cette mousse au caramel. Lisser à l'aide d'une spatule coudée.
Il va rester de la mousse. Ajouter un peu de cacao amer tamiser et mélanger délicatement. On obtient alors une mousse un peu plus foncée qui servira de décor. Pour cela mettre la mousse dans une poche à douille munie d'une douille Saint Honoré et pocher en zig zag sur le dessus de la bûche.
Réserver au réfrigérateur jusqu'à l'heure du dessert.

Posté par vb03 à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

17 décembre 2014

Bûche thé matcha et griottes

C'est à 4 mains, avec mon amie Carine, que nous avons créé cette bûche pour notre 3ème rencontre des blogueurs culinaires auvergnats.
J'ai proposé thé matcha et griottes pour les parfums, j'étais partie sur des couleurs, les couleurs de Noël : le rouge et le vert. Carine a validé ma proposition.
En cuisine, c'est elle qui a eu l'idée de la réalisation, avec son moule à bûche avec insert, parfait pour notre idée.

DSC_0424_2

Nous avons passé une journée très sympathique de cuisine, d'échanges, de réflexions, de tests. On devrait le faire plus souvent, c'ets très stimulant !

Pour ce qui est de la bûche, elle étonnera vos convives qui ne connaissent pas forcément le thé matcha. Les saveurs se marient bien, le thé délicat et la cerise fruitée en font un dessert léger pour terminé un repas toujours trop copieux.

Il est très pratique d'avoir une gouttière à bûche avec insert pour réaliser cette recette. Si vous n'en avez pas vous pouvez aussi utiliser des moules en silicone en forme de bûchettes.

Recette (pour 8/10 personnes)
Pour le gélifié
200g de griottes dénoyautées
60g de sucre
4g de gélatine

Pour le biscuit
3 oeufs
55g de sucre
30g de farine
30g de fécule

Pour la bavaroise
250g de lait
75g de sucre
1,5 cuillères à café bombée de thé matcha
3 jaunes d'oeufs
6g de gélatine
250g de crème liquide entière

Préparer le gélifié aux griottes.
Cuire les griottes et le sucre.
Mettre la gélatine à ramollir dans un bol d'eau froide.
Quand les griottes sont cuites, les mixer légèrement : on ne doit pas obtenir un coulis mais une purée avec des morceaux de griottes.
Essorer la gélatine et l'ajouter aux griottes encore chaudes. Bien mélanger et couler dans l'insert.
Placer au congélateur au moins 30mn.

Pendant ce temps, préparer le biscuit.
Préchauffer le four à 190°C.
Séparer les blancs des jaunes d'oeufs.
Battre les blancs en neige bien ferme.
Fouetter les jaunes et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume.
Ajouter la farine et la maïzena tamisées et continuer à fouetter.
Ajouter les blancs très délicatement.
Répartir sur une plaque de cuisson type moule à bûche (le Flexipan plat de Demarle est parfait). Il faut essayer de le cuire sur la moitié de la plaque de cuisson : vous aurez besoin d'une bande de biscuit de 30cm par 8 cm.
Cuire entre 15 et 20 mn (en fonction de votre four).

Préparer la bavaroise.
Mettre la gélatine à ramollir dans un bol d'eau froide.
Mettre le lait à bouillir.
Dans un saladier, battre les jaunes d'oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Verser doucement le lait bouillant sur les oeufs sans cesser de remuer.
Transvaser le mélange dans la casserole et remettre sur feu doux. Cuire la crème en remuant jusqu'à ce qu'elle nappe la cuillère.
Prélever une petite quantité de la crème cuite, ajouter le thé matcha et mélanger pour bien dissoudre le thé.
Verser ce mélange dans la crème et ajouter la gélatine essorée. Bien mélanger et laisser refroidir.

Pendant ce temps, fouetter la crème liquide.

Quand la crème est refroidie, ajouter délicatement la crème fouettée à la crème au matcha.

DSC_0402_2


Montage de la bûche.
Placer une feuille de rhodoïd dans la gouttière à bûche (le démoulage en sera grandement simplifié !).
Verser la moitié de la mousse matcha et placer environ 15mn au congélateur.
Démouler le gélifié aux griottes et le placer dans la gouttière sur la mousse matcha. Appuyer légèrement.
Verser le reste de mousse matcha.
Découper une bande de biscuit de 30cm de long sur 8cm de large et le déposer sur la mousse en appuyant légèrement.
Placer une nuit au réfrigérateur ou quelques heures au congélateur.

Démouler la bûche délicatement.
Vous pouvez alors la décorer à votre convenance. Je l'avoue, je n'ai pas été très inspirée sur cette décoration : j'ai simplement fait fondre du chocolat blanc et à l'aide d'un cornet j'ai réparti en fil ce chocolat blanc sur la bûche... mais peut-être serez-vous plus inspirés !!!

Posté par vb03 à 13:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 décembre 2014

Gratin butternut, noix et pain d'épices

Si vous cherchez une idée pour accompagner votre dinde pour le réveillon, ces petits gratins sont parfaits : colorés, en habits de fête et délicieusement parfumés.
Ils peuvent aussi être dégustés un soir avec une salade assaisonnée d'huile de noix.

DSC_0839_2

L'idée m'est venue en me demandant ce que j'allais faire des chutes du pain d'épices qui m'avait servi à faire des tosats de foie gras. Je n'allais quand même pas les jeter, même si elles étaient un peu sèches.
La butternut se marrie très bien avec le goût du pain d'épices et le chèvre donne un peu de caractère à l'ensemble.
Si vous n'aimez pas le fromage de chèvre, vous pouvez le remplacer par du Comté râpé ou de la crème de Roquefort.

Recette (pour 4 gratins)
1 courge butternut (environ 600g de chair)
2 oeufs
100g de fromage de chèvre frais
50g de pain d'épices un peu rassi
50g de noix
sel, poivre, piment d'Espelette

DSC_0860_2

Préchauffer le four à 180°C.
Couper la courge butternut en gros morceaux sans l'éplucher et la faire cuire à la cocotte minute 12 minutes après le sifflement de la soupape.
Lorsque le légume est cuit, vous pouvez l'éplucher, ce sera alors beaucoup plus facile.
Dans un saladier mettre la butternut épluchée et le fromage de chèvre. Ecraser à la fourchette ou au presse-purée.
Ajouter les oeufs et bien mélanger.
Assaisonner à votre convenance.
Répartir le mélange dans des ramequins individuels et cuire 20mn.

Pendant ce temps, passer au mixer le pain d'épices rassi et les noix pour obtenir un sable grossier.
Au bout des 20mn de cuisson, répartir le mélange noix/pain d'épices sur les gratins et remettre au four 5-10mn, le temps de griller légèrement la croute de pain d'épices.
Servir chaud.

DSC_0836_2

Posté par vb03 à 18:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

15 décembre 2014

3ème rencontre des blogueurs culinaires auvergnats

Déjà la 3ème rencontre au magasin Zôdio de Clermont-Ferrand. Nous sommes contents de nous retrouver et nous savons déjà que nous allons passer une très bonne journée... elle sera encore mieux que nous l'espérions.
A un mois pile du réveillon, le thème de la journée était forcément Noël et comme nous sommes de grandes chanceuses (oui, pour le moment nous ne sommes que des blogueuses !) nous passons la matinée avec un des meilleurs chocolatiers de Clermont-Ferrand : Martial Ray de La Chaumière. Un garçon charmant, ouvert et qui aime partager. Un vrai plaisir de passer la matinée avec lui et à le regarder travailler.

DSC_0275_2

Une matinée de démonstrations, d'échanges, d'astuces de chefs. On est concentré, on prend des notes, et des photos, bien sûr !

chocolat

Comme cette journée n'était pas une journée comme les autres, La Montagne était là pour nous. Pas juste vite fait comme ça, pour faire un petit article anecdotique, non, toute la matinée avec nous, à nous interviewer, à nous filmer comme si nous étions de vraies stars, avec un vrai intérêt pour notre travail et pour notre groupe. C'était chouette !
Il en a résulté une pleine page sur nous dans La Montagne du Puy de Dôme et même une couverture (ici)! Mais aussi des portraits qui sont diffusés régulièrement sur le site de La Montagne.

DSC_0369

Et puis nous avons dégusté toutes les bonnes choses que chacune avait apportées... trop de choses, comme toujours mais en tout cas des idées à retenir pour les repas des fêtes qui approchent.
J'avais apporté des Mauricettes garnies et une bûche thé matcha et griottes, faite à 4 mains avec Carine quelques jours avant.

DSC_0419

L'après-midi se poursuit avec deux démonstrations, toujours dans l'esprit de Noël.
Johanna nous prépare un délicieux et coloré cocktail sans alcool.

DSC_0444

Et Carine et moi réalisons des pralines de foire, une idée pour de petits cadeaux gourmands à mettre au pied du sapin.

Une journée parfaite, passée trop vite. Vivement la prochaine !!
Merci Zôdio et merci Geoffroy et son équipe.
Si vous êtes blogueur en Auvergne, réjoingnez-nous !

07 décembre 2014

Pain d'épices

J'ai longtemps cru ne pas aimer le pain d'épices : trop sucré, trop fort, trop sec... en tout cas je n'aimais pas ça.
Et puis un jour, lors d'une randonnée organisée par un petit village de Creuse, où le ravitaillement est essentiellement constitué de produits locaux et maisons, on le dit :
"Goûte le pain d'épices, il est excellent !
- non merci, je n'aime pas le pain d'épices.
- Oui mais celui là est vraiment très bon.
- ben peut être mais quand on n'aime pas ça, on n'aime pas ça !!!
- oui, ben tu as tort..."
Bon, comme je n'aime pas l'idée de passer à côté des bonnes choses, j'ai quand même goûté.... et effectivement il était excellent ! Du coup, j'en ai mangé plusieurs morceaux !!
Deux ans plus tard, j'ai osé demandé la recette qui m'a été poliment mais fermement refusé... ce que je ne comprends pas forcément (pour moi la cuisine c'est avant tout du partage, et je ne comprends pas pourquoi on ne veut pas donner ses recettes) mais que je respecte. Je n'ai donc pas insisté.
Je n'ai sans doute pas dû être la seule à demander la recette car la pâtissière a changé d'avis et l'année suivant elle nous distribuait sa recette. Mais à la façon de Mercotte dans le Meilleur Pâtissier, il manquait quelques précisions.... il a donc fallu s'adapter et faire des essais, mais je crois que cette fois j'y suis arrivée et je suis plutôt contente de moi.

DSC_0661_2

Il va de soi que l'utilisation d'un miel de bonne qualité aura un impact sur le gôut et la qualité de votre pain d'épices. A vous d'apter le type de miel en fonction de vos goûts.

Recette
400g de farine complète
25cl de lait entier
4 étoiles de badiane
120g de sucre roux
280g de miel de bonne qualité
1,5 cuillère à café de bicarbonate de soude
1 cuillère à café rase de cannelle
1 pointe de muscade

DSC_0619_2

Préchauffer le four à 180°C.
Faire chauffer le lait et y mettre infuser la badiane 15 bonnes minutes à couvert.
Oter la badiane et faire fondre dans le lait encore chaud le mie, le sucre et le bicarbonate. S'il ne l'est pas assez, le remettre à chauffer, sans bouillir, juste assez pour que le sucre et le miel fondent.
Dans une jatte, mettre la farine, la cannelle et la muscade. Verser le lait chaud sucré et bien mélanger pour obtenir une pâte homogène où commencent à se former de petites bulles.
Verser la préparation dans un moule à cake beurré et fariné.
Cuire plus ou moins 50mn (en fonction de votre four).

DSC_0644_2

Posté par vb03 à 18:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,



Fin »